9 logements locatifs aidés "Alfred Klem"

9 logements locatifs aidés "Alfred Klem"

Le Maître d’ouvrage : Habitat de l’Ill

Type de commande : AO PUBLIC – Procédure adaptée

Mission de l’architecte : BASE + EXE + OPC

Montant prévisionnel de l’opération : 770 000 € HT

Année de réalisation : prévu 2020

Surface : SP : 570 m²

Pour intégrer cet immeuble de 9 logements en harmonie dans son environnement bâti et paysager, l’architecture proposée est dessinée en continuité de la facture pavillonnaire des bâtiments environnants.
Nous proposons de traiter les pignons avec un jeu de retraits et d’encadrements de débords de toiture. Cette disposition donne la lecture de deux maisons à toiture à pans imbriquées. Leur proportions sont respectueuses du gabarit dominant au voisinage.

Le stationnement s’organise au niveau du RDC, à l’air libre et déborde sous l’emprise de l’immeuble, réalisé en partie sur pilotis. Cette configuration limite les emprises au sol, et dispense de la construction d’un sous-sol très coûteux.
Un jardin partagé est installé en limite arrière. Les reculs laissés entre la rue et l’immeuble sont aménagés en jardins privatifs.
Le niveau RDC intègre un hall d’entrée, un local poubelles et un espace bicyclettes, aisément accessibles. Deux logements sont organisés plein sud sur jardins.
Les niveaux R+1 et R+2 sont sensiblement identiques et intègrent chacun deux logements avec espaces de vie orientés au sud, ainsi qu’un logement à trois orientations avec balcon ouest.
Le niveau R+2 (Combles) est quelque peu plus réduit en raison des retraits proposés. Ces derniers contribuent à agrémenter la volumétrie générale du projet.
Le R+3 prend la forme d’un surcomble aménagé en T4 et bénéficie d’une terrasse accessible sur le toit.

Les façades sont traitées en enduit blanc et gris, la tuile retenue est à pureaux plat, de teinte brune. L’expression contextuelle retenue ne relève pas de la simple imitation des constructions voisines, mais d’une forme de continuité contemporaine interprétée du voisinage.
L’une des maisons à démolir pour la réalisation de ce projet de 9 logements fut la demeure d’A. Klem, sculpteur de la cathédrale de Strabourg et auteur de la Statue du mont Sainte-Odile. L’opération prévoit l’installation et la mise en valeur d’une petite statue de la vierge et l’enfant, présente sur le site. Les façades dénuées de toute prétention ostensoire accueillent, au droit d’un grand percement vertical, une niche destinée à protéger la sculpture en plâtre.

Le Maître d’ouvrage :
Habitat de l’Ill

Type de commande :
AO PUBLIC – Procédure adaptée

Mission de l’architecte : BASE + EXE + OPC

Montant prévisionnel de l’opération :
770 000 € HT

Année de réalisation : prévu 2020

Surface : SP :
570 m²

Pour intégrer cet immeuble de 9 logements en harmonie dans son environnement bâti et paysager, l’architecture proposée est dessinée en continuité de la facture pavillonnaire des bâtiments environnants.
Nous proposons de traiter les pignons avec un jeu de retraits et d’encadrements de débords de toiture. Cette disposition donne la lecture de deux maisons à toiture à pans imbriquées. Leur proportions sont respectueuses du gabarit dominant au voisinage.

Le stationnement s’organise au niveau du RDC, à l’air libre et déborde sous l’emprise de l’immeuble, réalisé en partie sur pilotis. Cette configuration limite les emprises au sol, et dispense de la construction d’un sous-sol très coûteux.
Un jardin partagé est installé en limite arrière. Les reculs laissés entre la rue et l’immeuble sont aménagés en jardins privatifs.
Le niveau RDC intègre un hall d’entrée, un local poubelles et un espace bicyclettes, aisément accessibles. Deux logements sont organisés plein sud sur jardins.
Les niveaux R+1 et R+2 sont sensiblement identiques et intègrent chacun deux logements avec espaces de vie orientés au sud, ainsi qu’un logement à trois orientations avec balcon ouest.
Le niveau R+2 (Combles) est quelque peu plus réduit en raison des retraits proposés. Ces derniers contribuent à agrémenter la volumétrie générale du projet.
Le R+3 prend la forme d’un surcomble aménagé en T4 et bénéficie d’une terrasse accessible sur le toit.

Les façades sont traitées en enduit blanc et gris, la tuile retenue est à pureaux plat, de teinte brune. L’expression contextuelle retenue ne relève pas de la simple imitation des constructions voisines, mais d’une forme de continuité contemporaine interprétée du voisinage.
L’une des maisons à démolir pour la réalisation de ce projet de 9 logements fut la demeure d’A. Klem, sculpteur de la cathédrale de Strabourg et auteur de la Statue du mont Sainte-Odile. L’opération prévoit l’installation et la mise en valeur d’une petite statue de la vierge et l’enfant, présente sur le site. Les façades dénuées de toute prétention ostensoire accueillent, au droit d’un grand percement vertical, une niche destinée à protéger la sculpture en plâtre.